ISMEIL BALDE, Enseignant-Chercheurs, activiste de la Société Civile

« Je demande aux Guinéens de se réconcilier pour que le pays devient émergent. »
A l’occasion de la célébration de la date d’anniversaire de l’accession à la souveraineté nationale de la Guinée, notre reporter s’est entretenu, avec M. Ismaël Baldé, activiste de la société civile qui porte un regard critique sur le passé…

Guinéetoile.com : Que retenez-vous du 2 octobre 1950, la date de l’indépendance de la Guinée de 1958 ?
ISMAEL BALDE : Je vous remercie de m’avoir donné l’opportunité de m’exprimer sur votre site. Je dirais que la Guinée a été le premier pays de l’Afrique Francophone qui a osé dire à l’ancienne puissance colonisatrice (la France) la volonté du peuple à accéder à la souveraineté nationale. Cela dit, après l’accession à l’indépendance nationale, il y eu beaucoup de soubresauts dans l’histoire moderne de la Guinée notamment dans le domaine social. Je pense qu’il est grand temps d’y penser pour que des pages sombres soient définitivement tournée.
Guinéetoile.com : Quel regard portez-vous sur la classe politique Guinéens ?
La classe politique Guinéenne en ce qui me concerne n’est pas à la hauteur de l’attente du paisible citoyen guinéen. Je demande aux acteurs politiques de mettre la balle à terre pour regarder en face l’avenir de la population guinéenne éprise de paix et de justice.
Guinéetoile.com : Avez-vous un message à l’ endroit de vos concitoyens ?
Je lance un message de paix, de l’unité nationale de solidarité et de réconciliation nationale en en vue de redorer le tissu social. Pour que la Guinée devienne un pays émergent.
Nous nous avons confiance en la population guinéenne pour le renforcement du tissu social au sein d’une Guinée unie et indivisible

Propos recueillie par

Ernest BANGOURA pour guinéetoile.com

Commentaires